Imprimer

1. Rétablissement en 1806

Avec le décret du 4 juillet 1806, Napoléon Ier reconstitue l’administration centrale des haras dépendant du ministère de l’Intérieur. L’objectif est davantage de contrôler et d’encourager l’élevage que de le diriger.

Accéder au panneau

2. Installation dans la Chartreuse

La Chartreuse est vendue aux enchères comme bien national le 26 ventôse an VI (16 mars 1798). Le décret impérial du 29 octobre 1809 autorise le préfet de l’Aveyron à l’acquérir pour le compte du département de l’Aveyron.

Accéder au panneau

4. Des terrains convoités

L’extension urbaine de Rodez exerce une pression sur le dépôt d’étalons.

Accéder au panneau

en savoir plus : Un bâtiment peut en cacher un autre : la Chartreuse Notre-Dame de Rodez

La création de la Chartreuse est autorisée par lettres patentes du roi Louis XII en 1512. François d’Estaing, évêque de Rodez, donne son consentement le 30 mars 1513.

Accéder au panneau

en savoir plus : La ville de Rodez aménage les anciens terrains du haras

Par convention du 4 novembre 1938, la partie de l’enclos située entre la rue Vieussens et la rue Cutorbe (auj. rue Eugène Loup), soit 2 ha, est cédée pour la somme de 220 000 francs par l’Ẻtat, représenté par le préfet Jean Moulin, à la ville de Rodez.

Accéder au panneau




Archives départementales - 25 avenue Victor Hugo - 12000 Rodez - Tél. : 05.65.73.65.30 - Fax : 05.65.68.12.67