Presse

Le Narrateur
Journal de l'Aveyron
Année

La campagne de numérisation de la presse locale ancienne - très précieusement conservée au sein des Archives départementales - se poursuit. Après "Le Narrateur", c’est au tour du "Journal de l’Aveyron" d’avoir été reproduit.

Cette seconde opération est le fruit d’un triple partenariat : avec la Bibliothèque nationale de France, d’une part, via son travail de coopération en lien avec le Centre régional des lettres de Midi-Pyrénées et, d’autre part, la médiathèque de la ville de Rodez, mais aussi avec la Société des Lettres, Sciences et Arts de l’Aveyron, pour le prêt des plus anciens fascicules.

Alors que le Centenaire de la Première Guerre mondiale est plus que jamais d’actualité, il est désormais possible, notamment, d'accéder à toutes les pages couvrant ce conflit.

 

"Le Journal de l’Aveyron"

 du 21 décembre 1796 (1er nivôse an V) au 24 décembre 1944

abrégé historique

 

Le « Journal de l’Aveiron » [sic] connut bien des vicissitudes. En effet, s’il ne changea d’éditeur qu’une seule fois, en 1807, après une interruption de parution d’une vingtaine d’années environ, son titre, comme sa périodicité, varia à plusieurs reprises :

    - « Bulletin de l’administration et de la Société d’agriculture du département de l’Aveiron » : 1808-1809,

    - « Bulletin de l’administration du département de l’Aveiron » : 1809-1815,

    - « Bulletin du département de l’Aveiron » : 1815,

    - « Bulletin de l’Aveiron » : 1816-1832.

 

De même, ce journal en absorba deux autres :

    - « L’Aveyronnais » : en août 1891,

    - « Le Cultivateur de l’Aveyron » : en janvier 1900

et prit successivement le titre de :

    - « Journal de l’Aveyron et Cultivateur de l’Aveyron réunis » : du 1er janvier 1900 au 29 avril 1906,

    - « Journal de l’Aveyron et l’Aveyronnais réunis » : du 6 mai 1906 au 30 mai 1915.

 

 Sa graphie, quant à elle, se transforma, pour devenir celle que nous lui connaissons, en 1817.

 

Les directeurs s’entourèrent de rédacteurs spécialisés comme le baron de Gaujal (histoire), messieurs Amans Rodat et Charles Girou de Buzareingues (agriculture et économie), Amans Carrier (économie), Carrère aîné et Grandet (politique), F. Guirard de Montarnal, A. Auzouy, A. Séguret et Pons (justice), mais aussi de rédacteurs de renom tels que messieurs Henri et Baptiste Carcenac, fondateurs de l’usine de Salles-la-Source.

 

 Bibliographie :

  • Carrère, P. .- Le tricentenaire d'une imprimerie : 1624-1924.- A Rodez : de l'imprimerie de P. Carrère, 1924.- 1 vol. (111 p.) ; 23 cm.
  • Combes, Jean.- Le "Journal de l'Aveyron" sous la IIIe République : son organisation, son rôle politique.- Toulouse : [s.n.], 1959.- 1vol. (VIII-120 p.) ; 28 cm.

 

    

 

 

"Le Narrateur"

du 2 janvier 1841 au 26 août 1944

abrégé historique

 

Les premiers hebdomadaires apparaissent à Villefranche-de-Rouergue au début du XIXe siècle. Deux «feuilles» réservées aux annonces judiciaires et aux publications légales sont absorbées par le «Le Narrateur». Le journal paraît sous ce titre du 2 janvier 1841 au 25 mars 1848, dans un premier temps. Durant cette période, il est imprimé et édité par son propriétaire : monsieur Hercule Cestan.

 

Après la Révolution de 1848, ce périodique change de titre ; il devient alors «le Journal de Villefranche». Monsieur Hercule Cestan en demeure le propriétaire et l’éditeur jusqu’à sa mort, le 25 août 1849. Sa veuve lui succède et reste associée à monsieur Prosper Dufour. Ils poursuivent tout à tour l’impression de ce périodique jusqu’au 31 décembre 1881.

Mais, lorsque monsieur Prosper Dufour décide de créer son propre journal : «La Gazette de Villefranche», madame veuve Cestan lui oppose un second « Narrateur ». Ces deux titres voient alors le jour à la même date, le 7 janvier 1882. Concurrencée par « Le Progrès » et le dit «Narrateur», «La Gazette de Villefranche » disparaît le 5 décembre 1891. Par contre, «Le Narrateur» réussit à affirmer sa position et continue à paraître sous ce titre jusqu’au 26 août 1944.

 Ces différents titres couvrent l’arrondissement de Villefranche-de-Rouergue tout au long du XIXe siècle.

Néanmoins, «Le Journal de Villefranche » est également diffusé hors du département, à partir du mois de janvier 1868. Quant au « Narrateur », il comprend vraisemblablement deux éditions, à partir du mois de janvier 1882. La première concerne aussi la Bassin Houiller de Decazeville et les cantons voisins du Lot et du Tarn-et-Garonne ; la seconde s’adresse à la région parisienne.

 Les rubriques sont variées. En témoigne plus particulièrement, au fil du temps, l’évolution du sous-titre du « Narrateur ».

De 1841 à 1848, les informations judiciaires sont prioritaires. Histoire et religion occupent chacune un quart du journal. Faits divers, mercuriales et jeux font l’objet d’une publication régulière. La rubrique sportive fait figure d’exception.

Le « Journal de Villefranche » se spécialise en matière d’informations judiciaire et agricole. Les rubriques histoire et politique (locale ou nationale) sont les moins importantes. Les chroniques locale et régionale donnent surtout des nouvelles administratives.

La « Gazette de Villefranche » se concentre surtout sur la religion et l’histoire. Peu de place est accordée à la politique nationale ou locale. Le journal donne à lire essentiellement des informations locales et des faits divers.

De 1882 à 1944, « Le Narrateur » se spécialise pour sa part dans les domaines de l’agriculture et de la littérature (publication d’un feuilleton, dès le début). La rubrique sportive progresse au lendemain de la Première Guerre mondiale pour devenir régulière à partir de 1922. Il en va de même pour les chroniques locales qui donnent des nouvelles administratives et informent de faits divers. Quant à la politique, les articles sont rares.

 

Bibliographie :

  • Delmas, Jean, Mottet, Philippe, [et al.].- Répertoire de la presse et des publications périodiques locales et régionales. Tome I, PER 1 à 1534.- Rodez : Archives départementales de l’Aveyron, 1983.- ISBN 2-86012-005-X.
  • Malaviale, Jean-Louis ; Lhez, Robert.- Le « Journal de Villefranche » et la presse d’arrondissement en Bas-Rouergue.- [S.L.] : [s.n.], 1963.

 

                           



Haut de page
Suivez-nous
Aveyron : Conseil départemental

Archives départementales
25 avenue Victor Hugo
12000 Rodez
Tél. : 05.65.73.65.30
e-mail : dad@aveyron.fr